Mots-clés les plus recherchés

Des membres de l’Équipe de secours adventiste GARSA contribuent à la distribution de nourriture d’ADRA Colombie qui a eu lieu du 4 au 14 avril derniers à Cúcuta, en Colombie. Des dizaines d’adventistes ont fait don de leurs récoltes et de denrées alimentaires pour nourrir des familles vulnérables affectées par le chômage qu’a entraîné la pandémie. Une photo d’ADRA Colombie.

Le 21 avril 2020 | Medellín, Colombie | Daniel Arrieta/Département de l’information de la Division interaméricaine

Des adventistes du septième jour de tout le nord de la Colombie ont réservé de leurs récoltes, ressources et biens pour en faire des dons à des centaines de familles aux besoins les plus criants de Cúcuta, ville près de la frontière avec le Venezuela qui compte de nombreuses familles à faible revenu. Plus de neuf tonnes de nourriture ont été recueillies et distribuées à 500 familles entre le 4 et le 14 avril derniers. L’activité a été coordonnée par l’Agence de développement et de secours adventiste (ADRA) en Colombie.

D’après les dirigeants de l’Église, une grande partie des dons provenant des récoltes venaient d’adventistes propriétaires de plantations à la grandeur du pays. D’autres dons et fonds d’ADRA Colombie ont également fait partie du projet.

« Nous étions si heureux lorsque des membres de l’Église du district municipal d’Arauca ont envoyé autant de produits de leurs récoltes pour aider des gens dont les besoins sont pressants », a dit Cesar Saldarriaga, coordonnateur d’ADRA dans la région du nord-est à Cúcuta.

Un bénévole d’ADRA remet de la nourriture à une personne dans le besoin de Cúcuta. Une photo d’ADRA Colombie.

Jair Flórez, directeur d’ADRA Colombie, qui a coordonné plusieurs projets avec ADRA au profit des communautés démunies du pays en collaboration avec le gouvernement, a dit qu’un récent sondage gouvernemental mené entre novembre 2019 et janvier 2020 a révélé que 46,6 % des habitants de 23 villes et régions métropolitaines du pays sont privés d’un revenu stable. Ils vivent plutôt au jour le jour de produits qu’ils vendent dans la rue.

« Nous savons que ces statistiques comprennent de nombreux membres de l’Église et de la population qui ont besoin d’aide humanitaire durant les mesures d’isolement récemment décrétées par le gouvernement national », a dit M. Flórez.

Il a également expliqué que, plus tôt le mois dernier, l’Église adventiste a mis sur pied un comité spécial de 15 personnes chargées de s’occuper de l’urgence sanitaire et de surveiller le développement de la pandémie dans le pays.

Un bénévole d’ADRA Colombie et de nombreux sacs de plantains offerts par un membre d’église propriétaire d’une plantation pour les familles démunies de Cúcuta, en Colombie. Une photo d’ADRA Colombie.

« Depuis l’arrivée du virus en Colombie, le gouvernement a émis près de 37 règles relatives à la distribution de biens que nous avons bien l’intention de suivre pour protéger la population ainsi que nos membres », a-t-il ajouté.

C’est donc munis de tout l’équipement de protection requis que les bénévoles d’ADRA ont distribué de la nourriture, d’autres produits, des bons d’achat de supermarchés ainsi que des dons en argent.

Le pasteur Mauricio Buitrago, directeur des ministères de la Santé de l’Église nord-colombienne, a remercié les membres qui se sont réunis pour bénir d’autres personnes pendant la pandémie. « Nous rendons à Dieu tout l’honneur et toute la gloire, car c’est lui qui a fourni les ressources afin que nous puissions aider plus de familles à ce moment-ci. Nous sommes là pour aider les autres. »

D’après le slogan du projet, « Restez à la maison », ADRA Colombie compte continuer, au cours des prochaines semaines, d’appeler les membres de l’Église à participer à cet effort d’aide aux familles nécessiteuses.

Des membres d’église bénévoles trient de la nourriture avant d’assembler des paniers pour plus de 500 familles dans le besoin à Cúcuta, en Colombie. Une photo d’ADRA Colombie.

« Nous savons que cet état d’urgence durera plus longtemps que la période pour laquelle l’Église est préparée, a dit M. Flórez. Mais avec ADRA et l’Église, nous sommes déterminés à continuer de chercher des ressources afin de soutenir les familles les plus vulnérables. »

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

L’Église adventiste honore les éducateurs de longue date lors de la célébration annuelle de la Journée des Enseignants
Accord trouvé dans le procès lié à l’arrangement pour le sabbat pour l’École Adventiste d’Oakwood
Accès à des fournitures scolaires pour 52 enfants ukrainiens grâce à ADRA Italie