Mots-clés les plus recherchés

L’équipe masculine de basketball de l’École Adventiste d’Oakwood a déclaré forfait pour le match de demi-finale programmé un jour du sabbat.

25 Février 2022 | Colombie, États-Unis | Kimberly Luste Maran et Julio Muñoz, Actualités de la Division Nord-Américaine

Le 19 février 2022, l’équipe de basketball du l’École Secondaire Adventiste d’Oakwood (OAA), les Mustangs, a participé au Tournoi d’État de l’Association Athlétique des Écoles Secondaires de l’Alabama (AHSAA) à Jacksonville, dans l’Alabama, aux États-Unis. Mais ils n’étaient pas là pour jouer. Ils se sont présentés pour encourager et remercier deux des équipes, l’École Secondaire Chrétienne Decatur Heritage (DHCA) et l’École Cornerstone, pour leur volonté de reprogrammer leur match afin que l’OAA puisse jouer à un autre moment. Le match éliminatoire de demi-finale entre OAA et Faith Christian School, prévu à 16h30 (Heure Centrale), se déroulerait donc une heure avant le coucher du soleil, c’est-à-dire la fin du sabbat, le match entre Cornerstone et DHCA étant lui programmé pour 19h30.

« Malgré la déception causée par le refus de l’AHSAA de tenir compte de notre demande, l’entraîneur [Melvin] Allen et l’équipe se sont quand même rendus au match du samedi soir à l’Université d’État de Jackson (JSU) pour encourager les équipes avec lesquelles ils étaient en compétition, » a déclaré Judy Chiles-Dent, directrice de l’OAA.

L’École Secondaire Adventiste d’Oakwood, qui se trouve à Huntsville, dans l’Alabama, a demandé à l’organisation dirigeante du tournoi, AHSAA, de pouvoir jouer dans le créneau de 19h30, et apparemment, toutes les autres équipes impactées par le changement d’horaire potentiel étaient disposées à accepter cet arrangement. L’AHSAA a rejeté les demandes de changer les créneaux horaires pour les matches. L’équipe de basketball d’Oakwood a déclaré qu’elle ne jouerait pas avant que soleil ne soit couché.

Melvin Allen, qui a entraîné de nombreux élèves depuis leur passage en CE2, a indiqué que l’école avait été en contact avec les responsables de l’AHSAA dans l’espoir que l’équipe puisse encore jouer dans ce qui serait leur tout premier tournoi régional. Et Calvin Morton, directeur sportif, a rapporté que l’OAA avait envoyé des demandes officielles par e-mail pour changer les créneaux horaires des matches, ce qui a été refusé par l’AHSAA.

Le 22 février 2022, l’église de l’Université d’Oakwood à Huntsville, dans l’Alabama, aux États-Unis, a publiquement honoré l’équipe masculine de basket-ball de l’École Secondaire Adventiste d’Oakwood, pour sa décision de renoncer à un match de tournoi prévu le jour du sabbat [samedi]. [Photo : Capture d’écran/Facebook]

« L’OAA reste ferme dans ses convictions et renonce douloureusement mais fièrement à son match éliminatoire du samedi / sabbat prévu cet après-midi à la JSU et à la tentative, chèrement acquise, de remporter le titre de champion de l’état de l’Alabama, en raison de sa ferme croyance biblique dans l’observation du sabbat du septième jour (samedi), » a déclaré Judy Dent, après que la nouvelle ait été annoncée que l’arrangement proposé par l’école par rapport au sabbat avait de nouveau été refusé.

Le 22 février, la gouverneure de l’Alabama, Kay Ivey, a envoyé des lettres au directeur de l’École Secondaire Adventiste d’Oakwood et à l’Association Athlétique des Écoles Secondaires de l’Alabama, les deux courriers félicitant l’OAA pour sa position prise concernant le jour du sabbat et demandant à l’AHSAA des réponses quant aux raisons pour lesquelles un arrangement n’a pas pu être trouvé. Kay Ivey a également invité l’équipe de l’OAA dans la capitale de l’état de l’Alabama pour la rencontrer et partager son expérience. Kay Ivey a dit qu’elle se sentait solidaire en raison d’une foi qu’elle partage.

« Leur démonstration désintéressée d’esprit sportif en assistant aux matchs éliminatoires de l’Université d’État de Jacksonville, malgré leur forfait forcé, pour encourager les équipes qui avaient si gracieusement accepté l’arrangement permettant à votre équipe d’observer le sabbat, est un exemple inspirant pour les ceux qui participent à des compétitions, pour les athlètes où qu’ils se trouvent, » a écrit Kay Ivey.

« Sur une note personnelle, je sais que ma foi m’a apporté à la fois réconfort et force tout au long de ma vie. Je suis encouragée par le fait que les jeunes hommes de votre équipe de basketball comprennent l’importance de donner la priorité à leur foi par rapport aux choses de ce monde. Le fait qu’on leur ait inculqué cette maturité à un si jeune âge leur servira bien au-delà de leurs parcours de joueurs, » a écrit Kay Ivey.

La lettre et l’invitation du gouverneur servent de réconfort à l’équipe et à la communauté déçues.

« Au début de l’année, ils pensaient que nous pourrions peut-être aller jusqu’à la [finale] à l’échelle de l’état, » a déclaré Toussaint Williams, pasteur adjoint de l’église de l’Université d’Oakwood et conseiller de l’équipe. « Je me souviens avoir dit : ‘Je ne sais pas s’ils vont y arriver,’ mais ils … font le travail. »

Au cours du service religieux du 22 février, pasteur Williams a déclaré : « Nous voulons honorer publiquement ces jeunes gens et les sacrifices qu’ils ont faits. Alors qu’ils ont traversé l’Alabama pour être des ambassadeurs phénoménaux pour l’école, pour l’église de l’université, pour leurs familles, nous sommes fiers d’eux. Nous voulons dire publiquement ‘Merci, les gars.’ »

Pasteur Williams a conclu : « Nous voulons que vous sachiez qu’on vous soutient et nous sommes ravis de ce que Dieu va continuer à faire dans ce domaine particulier où vous évoluez. »

Lorsqu’un journaliste de WHNT News 19 lui a demandé pourquoi cette prise de position décisive était importante, le capitaine de l’équipe, Raynon Andrews a répondu : « Je veux qu’ils voient notre position et notre foi. Que nous ne reculerons pas juste pour un match de basket. C’est quelque chose de plus grand que le basketball. »

La version originale de cet article a été publiée sur le site d’informations de la Division Nord-Américaine.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Journée des Invités de l’École du sabbat
À Porto Rico, l’Église adventiste commence à évaluer les dégâts suite au passage de l’Ouragan Fiona
L’Église adventiste au Mexique forme des centaines de jeunes afin qu’ils deviennent des évangélistes numériques