Mots-clés les plus recherchés

L’organisation humanitaire appelle à l’action pour les personnes vulnérables qui ont besoin d’aide.

Le 18 juin 2022 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Adventist Review

Pour célébrer le sabbat mondial pour les réfugiés du 18 juin 2022, l’Agence de développement et de secours adventiste (ADRA), en collaboration avec la Conférence générale des adventistes du septième jour, les départements d’affaires publiques et liberté religieuse et des ministères adventistes auprès des réfugiés et immigrants de la Division nord-américaine (DNA), lancera une campagne d’écriture de lettres d’une d’urée d’un an.

Selon les dirigeants d’ADRA, la campagne, adressée aux membres du Congrès américain et aux autres dirigeants gouvernementaux, cherche à promouvoir des politiques et des pratiques relatives aux réfugiés qui sont dépourvues de discrimination raciale, ethnique et religieuse.

« C’est la première fois que ces trois entités de l’Église collaborent dans une campagne de revendication en ligne consistant à encourager les adventistes à envoyer des lettres aux membres du Congrès, au président et aux autres représentants élus à l’aide de notre site internet, de Facebook, et de liens de courriels en soutien aux réfugiés, ont-ils dit. De plus, cette campagne sera répliquée dans toutes les divisions [de l’Église mondiale] durant l’année. »

D’après Herma Percy, directrice de la représentation d’ADRA, l’Organisation des Nations unies vient tout juste d’annoncer que plus de 100 millions de personnes sont actuellement forcées d’être déplacées et que le nombre mondial de réfugiés est à son niveau le plus élevé jamais enregistré.

« ADRA International, notre organisation non gouvernementale, travaille dans plusieurs des pays les plus affectés par des conflits producteurs de réfugiés, y compris la Syrie, la Birmanie, le Bangladesh, le Soudan du Sud, l’Afghanistan et l’Ukraine, a-t-elle dit. La violence et la persécution que fuient ces hommes, femmes et enfants vulnérables sont quasi inimaginables. Étant parmi les nations les plus riches et puissantes du monde, [les États-Unis ont] tant l’occasion que la responsabilité d’agir. »

Mme Percy a également expliqué que, dans la Bible, la parabole du bon Samaritain de Luc 10 « nous rappelle qu’en tant que disciples de Jésus, nous sommes appelés à répondre à ceux qui sont vulnérables ou qui ont besoin d’aide. Nous devons aimer notre prochain — pas seulement ceux qui sont proches de nous ou comme nous, mais quiconque est dans le besoin.

« Si je crois que chaque être humain, qui qu’il soit, est mon prochain, alors cela doit inclure le réfugié qui fuit le conflit en Ukraine et le réfugié qui fuit le conflit en Syrie, en Afghanistan ou au Myanmar, a-t-elle ajouté. Tout comme le Samaritain qui était prêt à franchir les barrières politiques, culturelles et sociales pour répondre aux besoins de son prochain, nous sommes aussi appelés à faire preuve de miséricorde envers ceux qui peuvent être différents de nous. Puis Jésus a dit “d’aller et de faire de même”. »

Les dirigeants d’ADRA ont expliqué que ceux qui désirent participer à la campagne d’écriture de lettres et trouver d’autres ressources pour les églises et les membres qui veulent s’impliquer lors de cette journée spéciale peuvent visiter le site du World Refugee Sabbath ou envoyer un courriel à l’adresse advocacy@adra.org.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Implantation d’églises
L’Église Adventiste en Inter Amérique célèbre les champions évangélistes laïcs
L’Église Adventiste encourage les membres laïcs à « faire briller la lumière de l’évangile » partout en Inter Amérique