31 Juillet 2022 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Marcos Paseggi, Adventist Review

Une présentation faite à l’occasion de « La Vie dans le Mixer, » la Conférence Adventiste sur la Recherche et la Pratique sur la Famille qui s’est tenue du 21 au 23 juillet 2022, a mis en lumière les défis et les ressources pouvant aider les familles recomposées au niveau de l’église locale.

Le programme en ligne, organisé par le Département des Ministères de la Famille de la Conférence Générale des adventistes du septième jour, en partenariat avec l’Université d’Andrews, avait pour objectif de discuter des problèmes actuels affectant les familles dans les congrégations adventistes et de proposer des outils pour promouvoir et cultiver la résilience.

« Conduire une famille biologique, c’est comme conduire une Volvo, » a déclaré Ron L. Deal, consultant pour le ministère de la famille chrétienne, lors d’une de ses présentations le premier jour du programme. « Elle est vraiment bien construite, de façon à pouvoir être un endroit sûr même en cas d’accident. » Ron Deal, qui est président de Smart Stepfamilies (Belles-Familles Intelligentes) et directeur de FamilyLife Blended (une division de FamilyLife), a expliqué que les foyers monoparentaux ou les familles recomposées sont comme conduire une voiture à trois roues. « Vous devenez plus exposés aux impacts latéraux, » a-t-il dit.

Dans sa présentation, Ron Deal a déclaré que peu importe la composition des familles dans une église locale, les congrégations peuvent faire certaines choses pour soutenir les familles recomposées si elles ont la volonté de le faire. Au cours de son heure de présentation, Ron Deal a fait en sorte de définir et de donner des exemples de ce que peuvent faire les congrégations locales pour soutenir les familles recomposées.

Au cours des jours suivants, d’autres intervenants comme l’épidémiologiste de l’Université de Loma Linda, Rhonda Spencer-Hwang et la conférencière/directrice de l’Institut Biblique Jesus 101, Elizabeth Talbot, ont couvert les aspects sanitaires et spirituels de la résilience.

Les questions autour des familles recomposées

Les familles recomposées se composent d’un couple et de leurs enfants issus de la relation actuelle et de toutes les relations antérieures. C’est une situation, a expliqué Ron Deal, qui est pleine de difficultés et de risques de conflit et d’échec.

« Lorsque vous remplacez la personne qui manque, vous ne donnez pas à vos enfants un parent biologique, » a dit Ron Deal. « Ce n’est pas la même chose. »

Pour Ron Deal, une famille recomposée, c’est aussi comme conduire une moto. « Cela peut devenir une expérience où l’on est très exposé aux accidents, au stress. C’est un énorme exercice d’équilibre, » a-t-il déclaré. « Si une personne décide de sortir de cet arrangement, cela affecte l’ensemble. »

Ron Deal a expliqué que de nombreux auteurs sur la famille écrivent du point de vue de la famille biologique. « Ils partent du fait, dans leurs écrits, que vous avez l’autorité d’être parent, » a-t-il dit. Mais ce n’est pas toujours aussi facile. « Rappelez-vous : vous devez établir le contact avant de corriger, » a-t-il déclaré.

Une mère, par exemple, peut amener une nouvelle personne dans le rôle du père. Cette personne pourrait penser qu’elle doit maintenant être responsable et être l’homme de la maison. Mais cela ne fonctionne généralement pas de cette façon, a expliqué Ron Deal. « Les gens qui sont autour de lui ne sont pas prêts, » a-t-il déclaré. « Cela prend généralement cinq à sept ans. Vous ne pouvez pas forcer une relation avec les enfants. Mais un peu d’amour, d’attention et de gentillesse peut faire beaucoup. »

En revanche, a expliqué Ron Deal, quand vous parvenez à bien faire fonctionner une famille recomposée, c’est merveilleux mais cela demande beaucoup d’efforts. « Rappelez-vous que les familles recomposées naissent dans l’ambiguïté, » a-t-il déclaré.

Stratégies pour exercer un ministère auprès des familles recomposées

En plus de donner des définitions, Ron Deal a passé une grande partie de sa présentation à partager des stratégies que les congrégations locales peuvent mettre en œuvre pour soutenir les familles recomposées.

Tout d’abord, a dit Ron Deal, il est important de reconnaître les familles recomposées comme faisant partie de la congrégation locale, afin de construire un pont pour établir le contact avec elles. « Les familles recomposées ont tendance à avoir beaucoup de honte, à cacher leur passé. Nous devons les aider à surmonter cette honte, » a-t-il déclaré.

Au niveau de l’église locale, il y a un grand besoin mais une faible demande pour les ministères en faveur de la famille recomposée, a-t-il dit. « Il n’y a pas de marché démographique pour le groupe. Il n’existe pas; nous essayons de le créer, » a expliqué Ron Deal.

Par rapport à cela, a déclaré Ron Deal, il est important de créer une prise de conscience chez les dirigeants locaux. « Vous devez d’abord éduquer vos propres dirigeants. S’ils n’ont pas une vision globale de la situation, ils ne donneront ni leur temps ni leurs efforts. »

Il a suggéré, entre autres, de reconnaître la présence des familles recomposées à l’église, en particulier à des dates comme la Fête des Pères ou la Fête des Mères. « Ayez une marque d’attention pour elles depuis la chaire, » a-t-il conseillé, « et permettez à un couple recomposé de relater son histoire. »

Ron Deal a indiqué qu’il est également essentiel d’éduquer les membres d’église au sujet des familles recomposées. « Parlez aux membres des parents adoptifs, des beaux-parents et des beaux-grands-parents, » a-t-il conseillé.

Éducation et Connexion

Les Ministères de la Famille Recomposée peuvent prendre part aux ministères de la jeunesse, aux petits groupes ou à un autre département de l’église, a ajouté Ron Deal. « Trouvez une base pour votre ministère. Découvrez qui est motivé, qui le fera avancer. Lorsque vous trouvez les bonnes personnes, vous pouvez former des leaders. »

Il est également important de travailler à créer des liens, « rassembler les couples recomposés et former des groupes d’affinité qui incluent des familles recomposées, » a-t-il déclaré.

Entre autres conseils, Ron Deal a suggéré de « créer une continuité d’attention » qui inclut et embrasse les familles recomposées à chaque étape. Selon lui, elle peut inclure
un ministère de guérison du divorce, un ministère de la monoparentalité, et la préparation au remariage. « Si [ces personnes] se remarient, alors les choses seront plus simples pour elles ; ce sera une transition plus facile lorsque le parent célibataire aura fait son travail, » a-t-il déclaré.

Ron Deal a expliqué que les ministères contribuant à la guérison et au rétablissement fonctionnent lorsque chaque personne parle de ses luttes. « Lorsque vous rassemblez des gens, c’est quelque chose de puissant, » a-t-il déclaré.

Aborder les problèmes

Les conseils aux parents de familles recomposées peuvent inclure des conseils pour faire face aux batailles de loyauté inévitables lorsqu’il y a des parents biologiques et des beaux-parents présents dans la vie d’un enfant, a déclaré Ron Deal. « Les enfants ne veulent pas que les adultes se battent, et les choses se gâtent lorsque les enfants commencent à s’occuper de leurs parents, » a-t-il expliqué. « Les enfants doivent être retirés du bras de fer. »

C’est pourquoi, a dit Ron Deal, de simples conseils peuvent aider les familles recomposées à trouver leur place et à soutenir leurs enfants. « Imaginez un beau-père qui dit à son beau-fils : ‘Passe un bon moment chez ta mère ce week-end,’ » a-t-il dit. « Ces petits morceaux de parentalité sont importants pour les enfants et pour toute la famille. C’est quelque chose de libérateur pour l’enfant, » a-t-il déclaré.

Globalement, a dit Ron Deal, le leader de la congrégation locale peut jouer un rôle clé dans la résolution des problèmes auxquels les familles recomposées dans leurs congrégations pourraient être confrontées. Et ce n’est pas compliqué de commencer à mettre ces problèmes au premier plan. « Vous pouvez simplement commencer par lancer de petits conseils, comme des fenêtres qui apparaissent à l’écran, » a-t-il déclaré. « Parlez des conflits dans le mariage. Dans une illustration, vous pouvez mentionner un parent et un beau-parent, et un conflit qu’ils ont lorsque, par exemple, vous recevez un appel de l’autre parent biologique de l’enfant. »

Ron Deal a également suggéré de parler directement aux couples recomposés dans la salle. Quand vous faites cela, dit-il, « vous ouvrez une porte ; vous construisez un pont. Vous n’avez pas besoin de changer l’intégralité de votre programme. Continuez à faire ce que vous faites, mais incluez de petites informations ça et là. »

Toutes les églises ne peuvent pas tout faire, a expliqué RonDeal. « Mais lorsque vous trouvez quelque chose qui s’adapte à votre situation, concentrez-vous là-dessus et commencez par la simple étape suivante. »

 

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

El Dieu que vous voit
Les dirigeants adventistes visitent le Mexique et Cuba pour inviter à redoubler d’efforts dans la mission
Un changement à la direction mis en lumière lors d’une mémorable remise des diplômes à l’Université Adventiste des Antilles