Mots-clés les plus recherchés

Le chef-guide Dexter Pusey présente un magazine Priorités à un homme âgé lors d’une action missionnaire dans la communauté dans le centre-ville de Mandeville, en Jamaïque, le 27 août 2022. Plus de 500 chefs-guides venus de toute la Jamaïque se sont réunis pour une rencontre spéciale sur le campus de l’Université du Nord de la Caraïbe avant plus tard de défiler vers la ville pour des activités d’impact communautaire. [Photo : Nigel Coke]

9 Septembre 2022 | Mandeville, Jamaïque | Ruth Ann Brown et Actualités de la Division Inter Américaine

Alors que l’Église adventiste mondiale célèbre l’année du centenaire du ministère des chefs-guides, plus de cinq cents chefs-guides de la Jamaïque se sont réunis pour une rencontre spéciale au Gymnase de l’Université du Nord de la Caraïbe (NCU) le 27 août 2022.

Les dirigeants de jeunesse venus des cinq fédérations qui composent l’Union de la Jamaïque se sont réunis autour du thème « Enflammés pour la Mission : J’Irai. » Le programme s’adressait aux chefs-guides actifs et inactifs ainsi qu’à ceux qui sont en formation, dans le but de les motiver à servir avec confiance dans leurs églises, dans les clubs et dans les communautés.

Dans son allocution, pasteur Everett Brown, président de l’Église adventiste en Jamaïque, a rappelé aux leaders de jeunesse le rôle influent qu’ils jouent dans l’accomplissement de la mission de l’église.

Des chefs-guides effectuent un exercice lors du rallye qui s’est tenu sur le campus de l’Université du Nord de la Caraïbe à Mandeville, en Jamaïque, le 27 août 2022. [Photo : Nigel Coke]

« Je suis ravi parce que vous êtes ce corps formé d’ouvriers – les Chefs-Guides, qui porteront la lumière de l’évangile pour ramener à l’Église adventiste du septième jour, nos jeunes qui se sont éloignés, » a déclaré pasteur Brown.

Le rallye intervient en amont de la 5ème édition du Camporée Interaméricain des Éclaireurs, qui a pour thème « Éclaireurs en Mission, » et qui se tiendra pour la première fois dans un territoire anglophone, du 4 au 8 avril 2023.

Le pasteur Dane Fletcher, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste en Jamaïque, a parlé de la stratégie visant à « rallumer la flamme de l’avènement » qui débouchera sur le camporee.

« Nous devons identifier les clubs forts, les clubs qui ont besoin d’un peu d’aide, les clubs en sommeil ou inactifs et les réactiver, » a déclaré pasteur Fletcher. « Et même là où il n’y a pas de clubs, nous devons lancer des clubs. »

Les membres des chefs-guides prient avec des personnes du public lors de l’action missionnaire dans le centre-ville de Mandeville. [Photo : Nigel Coke]

En raison des restrictions subies au cours des deux dernières années suite à la pandémie de Covid-19, certains chefs-guides et dirigeants de jeunesse ont eu recours au virtuel avec les activités de leur club d’éclaireurs. Des clubs d’éclaireurs virtuels, tels que le Club des Éclaireurs Mardochée dans la Fédération de l’Est de la Jamaïque, sont nés pendant la pandémie pour aider à maintenir l’engagement des jeunes là où les ressources des églises locales étaient limitées, a expliqué pasteur Fletcher.

Les dirigeants des ministères de la jeunesse sont déterminés à n’abandonner aucun éclaireur.

« Sur les quelque 738 églises et groupes en Jamaïque, aucune église avec des tranches d’âge des éclaireurs ne devrait être laissée pour compte, en particulier avec la technologie à notre disposition, » a dit pasteur Fletcher.

Certains des plus de 500 chefs-guides présents au rallye du 27 août 2022 à l’Université du Nord de la Caraïbe à Mandeville, en Jamaïque. [Photo : Nigel Coke]

Dans son sermon, pasteur Al Powell, directeur des ministères de la jeunesse pour l’Église adventiste en Inter Amérique, a inspiré les chefs-guides à s’impliquer davantage dans le recrutement de jeunes pour rejoindre le ministère.

« Nous perdons trop de jeunes et nous découvrons que les jeunes qui ne vont pas au Club des Éclaireurs sont les premiers à quitter l’église, » a dit Al Powell.

Il a mis en avant le leadership de vocation qui guide le ministère des Éclaireurs et la nécessité pour les leaders de jeunesse de marcher selon leur vocation.

« C’est une chose dangereuse que de s’installer et d’oublier la mission à laquelle Dieu vous a appelés, » a déclaré Al Powell.

Les pasteurs Al Powell et Dane Fletcher, respectivement directeurs des ministères de la jeunesse de la Division Inter Américaine et de l’Union de la Jamaïque, dirigent la marche EndItNow dans le centre-ville de Mandeville pendant le programme d’action missionnaire de l’après-midi, le 27 août 2022. [Photo : Union de la Jamaïque]

Le rassemblement a été l’occasion non seulement de discuter de stratégies pour la mission, mais aussi de descendre dans les rues, pour participer à la célébration mondiale de cette année autour de « EnditNow », une initiative mondiale visant à sensibiliser et à militer pour la fin de la violence contre les femmes et les enfants.

Les membres d’église se sont joints au groupe en uniforme qui a remué la ville de Mandeville à Manchester, marchant de l’église adventiste du septième jour de Mandeville jusqu’au centre-ville, distribuant des publications aux automobilistes et à ceux qu’ils croisaient en cours de route, brandissant des banderoles pour encourager la fin de la violence faite aux femmes et aux enfants.

Au cours de la rencontre au centre-ville, les dirigeants de la Division Inter Américaine, de l’union et des fédérations ont fait chacun des recommandations alors que les dirigeants de jeunesse adoraient et priaient avec des personnes dans la ville.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Le Pérou enregistre le plus grand nombre de fossiles marins découvert jusqu’à maintenant
Journée des Invités de l’École du sabbat
À Porto Rico, l’Église adventiste commence à évaluer les dégâts suite au passage de l’Ouragan Fiona