Les adventistes du septième jour défilent dans les rues principales de la ville de Guatemala, au Guatemala, pour favoriser la prise de conscience au sujet du droit constitutionnel à la liberté religieuse, le 21 janvier 2023. Plus de 1000 dirigeants et membres d’église y ont pris part avec des banderoles, des pancartes, des ballons et des livres à distribuer aux passants alors que le reste de l’église à travers le monde entier célébrait la Journée Internationale de la Liberté Religieuse. [Photo : Union du Guatemala]

27 Janvier 2023 | Guatemala, Guatemala | Gustavo Menéndez et Actualités de la Division Inter Américaine

Plus de 1000 adventistes du septième jour ont défilé dans les rues principales de la ville de Guatemala, au Guatemala, le 21 janvier 2023, pour mettre en lumière leur droit constitutionnel à la liberté religieuse. Les centaines de membres d’église ont porté des pancartes et des banderoles jusqu’au bâtiment de la mairie de la ville, au cœur de la Place de la Constitution, pour commémorer la Journée Internationale de la Liberté Religieuse que l’église observe chaque mois de janvier.

« La liberté religieuse est plus que la tolérance religieuse, » a déclaré pasteur Guenther Garcia, président de l’Église adventiste au Guatemala, lors du programme spécial. « Cette journée met l’accent sur le respect du droit qu’ont les autres de croire en ce qu’ils choisissent. Nous croyons que la liberté religieuse est basée sur les Saintes Écritures – sur le droit au libre arbitre de chaque être humain. » Pasteur Garcia a poursuivi en déclarant que pendant des siècles, des hommes et des femmes ont levé la main pour réclamer leur droit à la liberté religieuse.

Des membres d’église tiennent une pancarte sur laquelle on peut lire « La liberté religieuse est un privilège pour tous » alors qu’ils se tiennent ensemble sur la Place de la Constitution dans la ville de Guatemala, au Guatemala, le 21 janvier 2023. [Photo : Union du Guatemala]

« Il est surprenant qu’au milieu du 21ème siècle, il y ait encore des personnes qui ne puissent pas obtenir une éducation formelle ou un travail décent à cause de leur foi, » a ajouté pasteur Garcia.

La directrice des affaires publiques et de la liberté religieuse pour l’Église adventiste au Guatemala, Magda Urizar de López, a déclaré que la marche constituait encore un pas fait en avant. « Même avec les privilèges que nous avons aujourd’hui, il y a encore des défis… non seulement pour les élèves du primaire et du secondaire, mais aussi pour les étudiants d’université et pour les employés, il faut que leurs croyances religieuses puissent être respectées.

La marche fait partie de l’action en cours visant à sensibiliser davantage le public à la liberté religieuse, a-t-elle ajouté. Magda López est également avocate.

Les dirigeants de l’Église prennent la parole devant le bâtiment de la mairie lors d’un programme spécial sur les droits qu’a chaque individu en matière de liberté religieuse. [Photo : Union du Guatemala]

Lors d’un congrès sur la liberté religieuse organisé par l’église en novembre, les dirigeants et les membres d’église ont été informés des avancées et des droits que les autorités du Ministère de l’Éducation du Guatemala ont approuvés en faveur des étudiants tenus d’assister aux cours et de passer les examens pendant leur jour de culte.

Pasteur García a poursuivi en déclarant : « En tant qu’église, nous célébrons les décisions du Ministère de l’Éducation, référencées DS-06 2022, en date du 19 octobre 2022, dans lesquelles il déclare que toute personne a le droit de pratiquer sa religion ou sa croyance en public ou privé, par conséquent, les étudiants doivent être respectés dans leur droit d’exercer leur foi lors de leur jour de culte, ce qui signifie que des ajustements scolaires doivent être faits en conséquence.

La nouvelle mesure profite non seulement à des milliers d’étudiants adventistes, mais également à des étudiants d’autres confessions religieuses au Guatemala, a indiqué Madga López.

Pasteur Guenther García, président de l’Église adventiste au Guatemala, est interviewé par les médias nationaux sur la Place de la Constitution de la ville de Guatemala à la fin de la marche pour la liberté religieuse qui a eu lieu à travers la ville. [Photo : Union du Guatemala]

Les progrès en matière de liberté religieuse au Guatemala ont été réalisés grâce à des décisions votées lors d’une série de réunions tenues par un groupe de travail interreligieux formé par le gouvernement du Guatemala à travers sa commission présidentielle sur les affaires religieuses, a indiqué pasteur Garcia.

L’Article 36 de la Constitution Politique du Guatemala stipule que l’exercice de toutes les religions est libre dans le pays, a dit Magda López. « L’article établit également que toute personne a le droit de pratiquer sa religion ou sa croyance, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, le culte et l’observance d’une croyance, dans les limites de l’ordre public et du respect de la dignité de la hiérarchie envers les membres d’autres confessions. »

L’Église adventiste du septième jour au Guatemala compte plus de 200000 membres, 1323 églises et groupes. L’église gère plus de 31 écoles primaires et secondaires et deux stations de radio dont la diffusion couvre 80 pour cent du pays.

Juan López et Pablo Zosel ont contribué à la rédaction de cet article.

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

El Dieu que vous voit
Les dirigeants adventistes visitent le Mexique et Cuba pour inviter à redoubler d’efforts dans la mission
Un changement à la direction mis en lumière lors d’une mémorable remise des diplômes à l’Université Adventiste des Antilles