Mots-clés les plus recherchés

Les célébrations dans les centres ADRA à travers le pays apportent de la joie aux réfugiés de tous âges.

2 Janvier 2023 | République Tchèque | ADRA Europe et Adventist Review

La période qui précède Noël et le jour de Noël sont, pour la plupart d’entre nous, des moments festifs marqués par la joie et la proximité. Pour les enfants, c’est le moment où ils attendent avec impatience de recevoir des cadeaux. Pour les chrétiens, c’est le moment de célébrer la venue de Jésus-Christ sur la terre. Noël 2022 est aussi le premier, et espérons-le le dernier, que des millions de personnes doivent passer loin de chez elles, séparées de leur famille et de leurs amis à cause de la guerre en Ukraine. L’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) en République Tchèque fait de son mieux pour que la période de fêtes de fin d’année soit pour elles, aussi intéressante que possible.

« Les enfants attendent des cadeaux et continuent de croire en la magie de noël, mais leur maison et leur père leur manquent beaucoup, » a déclaré Vladislava, une réfugiée ukrainienne. « Le Nouvel An est sans aucun doute un moment magique, et il est fascinant de voir comment cette fête est célébrée en République Tchèque. Nous prévoyons de célébrer comme toujours en famille, mais pour la première fois sans père, c’est très triste. »

Les enfants ont apprécié de recevoir des cadeaux spéciaux lors des célébrations d’ADRA en République Tchèque. [Photo : ADRA Europe]

Même si Noël est célébré en Ukraine quelques jours plus tard qu’en République Tchèque, et que les coutumes et le mode de célébration sont également différents, le temps passé avec la famille et les amis est ce qui unit les deux pays.

ADRA a préparé plusieurs programmes conjoints pour les réfugiés d’Ukraine, dont la grande majorité sont des femmes et des enfants. Les festivités ont mis les traditions tchèques en avant, ont indiqué les organisateurs. Les dirigeants d’ADRA ont cherché à offrir un environnement convivial et une communauté ouverte où chacun se sentirait le bienvenu et pourrait oublier, au moins pour un moment, à quel point leur vie avait été bouleversée et était méconnaissable suite aux événements récents.

« Noël n’est pas vraiment une fête pour moi cette année parce que nous ne sommes pas chez nous et qu’il y a une guerre dans notre pays, » a déclaré une autre réfugiée, Natalia. « Mais les sapins de Noël et les sourires des enfants demeurent. [Mon fils] Denys est d’humeur festive et est content de voir les sapins de Noël ; il attend les cadeaux. Nous vivons avec l’espoir de voir des temps meilleurs. »

Un groupe de réfugiés ukrainiens en République Tchèque a profité des célébrations traditionnelles de Noël grâce à ADRA. [Photo : ADRA Europe]

Grâce au soutien financier d’Air Bank, tous les 15 centres de bénévoles d’ADRA en République Tchèque ont pu organiser des programmes pour les enfants et les adultes. À Prague, à Brno, à Ostrava, à Pilsen, à Frýdek-Místek et dans bien d’autres endroits, des fêtes avec le Père Noël, des travaux manuels, des décorations d’arbres, des concerts et d’autres activités ont fait participer les réfugiés de tous âges.

L’une des activités traditionnelles en République Tchèque est connue sous le nom de « Rassemblements de la Saint-Nicolas. » Le personnage de Nicolas (Mikuláš) est bien connu des enfants ukrainiens et est encore plus important pour eux que pour les enfants tchèques. En Ukraine, les enfants ne trouvent pas de cadeaux sous un arbre, mais Nicolas vient le 19 décembre et laisse généralement des cadeaux près du lit. Une tradition commune consiste à chanter des chants de Noël ou à réciter des poèmes près des arbres décorés sur les places de la ville ou dans les écoles.

Les dirigeants d’ADRA en République Tchèque ont encouragé les bénévoles et les sympathisants à ouvrir leur cœur pendant cette période de Noël, en particulier en se souvenant de ceux qui sont dans le besoin. « Nous pouvons les soutenir par la prière et par nos dons, » ont-ils déclaré.

L’initiative de Noël comprenait des activités pour les aînés. [Photo : ADRA Europe]

Laversion originale de cet article a été publiée par ADRA Europe.

 

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Des centaines d’adventistes marchent pour la liberté religieuse dans la ville de Guatemala
L’Université Adventiste à Porto Rico lance la première d’une série de conférences virtuelles sur l’autisme
Au Salvador, l’Église inaugure un site de camp pour renforcer les formations pour les ministères et les laïcs