Mots-clés les plus recherchés

De gauche à droite : Angela Barrios, responsable des relations publiques de l’Université Adventiste de Colombie, Maria Camila Castro, avocate du ministre de l’intérieur pour les affaires religieuses, Juan Choque, président de l’Université Adventiste de Colombie, Amelia Rocio Cote Cortez, directrice des affaires religieuses pour la Colombie et Jair Flores, directeur des affaires publiques et de la liberté religieuse de l’Union Nord-Colombienne, visitent le campus de l’Université adventiste à Medellin, en Colombie, le 12 avril 2023. [Photo : Union du Nord de la Colombie]

28 Avril 2023 | Medellín, Antioquia | Daniela Arrieta et Actualités de la Division Inter Américaine

La directrice des Affaires Religieuses du Gouvernement National de Colombie, Amelia Rocío Cotes Cortés, a récemment rendu visite aux dirigeants de l’Église adventiste du septième jour dans le nord de la Colombie. Au cours de la visite, elle a souligné le rôle fondamental des églises dans la construction du tissu culturel et social en Colombie.

Lors de la visite du 12 avril 2023, Amelia Cortés a discuté du désir de son bureau de travailler sur la recherche avec l’Université Adventiste de Colombie (UNAC), une institution de l’église, et de l’intérêt que porte le gouvernement à connaître l’organisation nationale et internationale de l’église et les entités qui en dépendent.

Le 12 avril 2023, les dirigeants adventistes de l’Union du Nord de la Colombie se sont assis avec la directrice des Affaires Religieuses du Gouvernement National de Colombie, Amelia Rocío Cotes Cortés, pour travailler sur des projets sociaux visant à aider les familles vulnérables. [Photo : Union du Nord de la Colombie]

« Nous avons été invités par le Bureau des Affaires Religieuses et nous avons parlé de certains sujets de recherche, de la possibilité d’organiser des colloques ou des symposiums et de travailler ensemble en tant qu’université et église sur des projets sociaux au profit des familles vulnérables en Colombie, » a déclaré Jair Flores, directeur des affaires publiques et directeur de la liberté religieuse de l’Union Nord-Colombienne Au cours de la visite, Amelia Cortez a souligné que les églises ont une démarche positive – améliorer la vie des gens. « Les églises transforment l’individu, elles transforment chaque être ainsi que la communauté, elles transforment tout leur environnement et transforment leur contexte, » a-t-elle déclaré.

De plus, elle a souligné l’importance du rôle des églises dans le développement durable et l’éducation intégrale, citant l’Église adventiste comme un exemple de « réserve morale du pays, » accomplissant un travail dévoué et ayant une structure organisationnelle exemplaire.

« L’Église adventiste est une église qui n’est pas seulement renommée, mais c’est un nom gagné par la responsabilité, pour son travail acharné, sa façon de s’organiser, l’ordre qu’elle a dans chacune de ses structures, » a ajouté Amelia Cortés. « J’ai eu la meilleure expérience qui soit avec l’Église Adventiste sans pour autant en faire partie, et pour cette raison j’imagine que ceux qui en font partie sont très heureux de faire partie de cette église, car c’est absolument un exemple pour beaucoup d’autres. »

Juan Choque (deuxième à partir de la gauche), président de l’Université Adventiste de la Colombie montre quelques publications à la directrice des Affaires Religieuses de Colombie, Amelia Rocío Cotes Cortés, sur le campus de l’Université adventiste tandis que Jair Flores, directeur des affaires publiques et de la liberté religieuse de l’Union du Nord de la Colombie observe. [Photo : Union Nord-Colombienne]

Selon Amelia Cotes Cortes, il est important que le gouvernement du président Gustavo Petro travaille main dans la main avec les églises à un moment crucial où le gouvernement cherche à mettre un terme à plus de 50 ans de conflit.

« Il est important de comprendre que les églises, qui comptent environ 200000 lieux de culte et temples dans le pays, doivent également être des espaces de gouvernance en termes de pouvoir, d’autorité et de communication, car l’autorité morale qu’ont les églises est extrêmement importante, surtout pour ce gouvernement qui veut œuvrer pour la paix, » a souligné Amelia Cotes Cortés.

Les dirigeants de l’union et de l’université ont participé à la rencontre avec Amelia Cotes Cortés.

Pasteur Edgar Redondo, président de l’Union du Nord de la Colombie, a déclaré que la relation avec les autorités gouvernementales de tout ordre sera toujours précieuse. « La Parole de Dieu nous dit dans Romains 12:18 ‘ ‘S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes,’ » a dit pasteur Redondo.

De gauche à droite : Jair Flores, directeur des affaires publiques et de la liberté religieuse, Gonzalez Cardona, secrétaire exécutif de l’Union Nord-Colombienne, Amelia Cote Cortés, directrice des affaires religieuses de la Colombie, Edgar Redondo, président de l’Union Nord-Colombienne et Juan Choque, président de l’Université Adventiste de Colombie. [Photo : Union Nord-Colombienne]

« Ouvrir les portes aux personnalités du gouvernement a son importance, car cela permet aux autorités de connaître le potentiel qu’a l’église pour produire des changements dans la société, » a dit pasteur Redondo.

Il y a près de 150000 adventistes du septième jour qui se réunissent pour adorer 1664 églises et groupes dans toute l’Union Nord-Colombienne. L’Union Nord Colombienne est l’une des deux unions opérant en Colombie. L’Union du Sud de la Colombie supervise la ville capitale et la région sud du pays.

Pour en savoir plus sur les initiatives et les activités menées par l’Union Nord-Colombienne, visitez le site unioncolombiana.org.co

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Dans le lieu très saint
Des offrandes spéciales aideront à surmonter la pénurie de pasteurs en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Un quinzième site pour les Missions mondiales d’AdventHealth grâce à un partenariat avec le Mexique