Mots-clés les plus recherchés

Une nouvelle série d’études couvre les enseignements bibliques de manière à rejoindre les anabaptistes.

Le 15 mai 2023 | Ohio, États-Unis | Fédération de l’Ohio, le Visitor de l’Union de Columbia et Adventist Review

Cherchez-vous des façons de témoigner auprès de voisins amish ou mennonites? Andy Weaver, pasteur laïc de l’église adventiste anabaptiste de West Salem, de la Fédération de l’Ohio, a récemment écrit une nouvelle série d’études de la Bible conçue spécialement pour ses amis anabaptistes.

Les guides d’étude contiennent des images et des couleurs avec lesquelles les amish sont plus à l’aise, car les images intenses et parfois effrayantes généralement utilisées peuvent être offensantes pour de nombreux amish, a dit le concepteur graphique Jeremy Westcott. Les études portent sensiblement sur les mêmes vérités bibliques que les autres études, mais abordent également des sujets qui intéressent davantage les personnes amish, tels que « Différencier le bien du mal ».

D’après les dirigeants de ce projet, « Cette série de leçons bibliques facile à comprendre créée par le pasteur Weaver aidera les gens qui désirent connaître la vérité sur Dieu, la Bible, la prophétie et d’autres sujets opportuns. Conçues spécialement pour les personnes appartenant au mouvement anabaptiste, comme les amish et les mennonites, ces leçons sont présentées dans un style simple qui peut intéresser toutes sortes de personnes. »

Une partie des membres de l’église adventiste amish de West Salem, en Ohio. [Une photo de la Mission de West Salem]

La série d’études comprend 24 leçons sous la forme de grands dépliants imprimés en couleurs attrayantes. Les élèves complètent chaque section d’étude en cherchant les passages bibliques clés et en ajoutant les mots manquants.

À propos de l’auteur des leçons

Il y a plusieurs années, Andy Weaver a eu le désir de voir un réveil et un changement dans son église amish, où il considérait qu’il y avait place à l’amélioration. Dans le cadre de sa quête, il s’est donné la mission de lire autant de livres chrétiens que possible d’autres dénominations.

Une rencontre providentielle avec un adventiste du septième jour lors d’une construction de grange a donné lieu à son premier contact avec la littérature adventiste. Comme bien d’autres amish, le livre de l’Apocalypse le fascinait et le troublait, surtout lorsqu’il tentait de le lire dans sa Bible en allemand. Mais après avoir lu un article adventiste sur Daniel et l’Apocalypse, il était si heureux de découvrir que toutes les réponses qu’il cherchait étaient dans la Bible. Avant cela, il n’avait aucune idée que la Bible s’expliquait d’elle-même. Cependant, c’est le livre classique d’Ellen White, Jésus-Christ, qui l’a réellement mené à la conversion. « Dans ces pages, j’ai pour la première fois compris le concept de justification par la foi », a-t-il dit il y a quelques années.

La nouvelle série d’études de la Bible destinée aux anabaptistes amish et mennonites. [Une image de la Mission de West Salem]

Le pasteur Weaver savait que, bien que les amish puissent avoir une apparence de « pureté », ils ont leur part de problèmes moraux et de dysfonctions. « À un certain moment, j’ai découvert que Christ avait vécu une vie parfaite en plus d’être mort en parfait sacrifice à ma place, et que, par une relation avec lui et la foi en lui, je pouvais être justifié et sanctifié. Quelle expérience incroyablement libératrice! » a-t-il raconté.

Il est allé lire les croyances fondamentales de l’Église adventiste et a été convaincu qu’elles étaient toutes en harmonie avec la Bible. « C’était clair comme de l’eau de roche, a-t-il ajouté. Tout ce qui y était écrit était vrai. »

Les conversations qui ont suivi avec ses dirigeants amish ont mené à l’inévitable : lui et sa famille ont été bannis de leur église, de leur famille et de leur communauté. N’ayant plus accès à leurs magasins de nourriture en vrac tout en ayant huit enfants à nourrir, certains jours ont été caractérisés par la faim, mais le pasteur Weaver et sa femme étaient déterminés à suivre cette nouvelle vérité en dépit des conséquences.

Les Weaver sur leur ferme. [Une photo de la Mission de West Salem]

Sa première visite dans une église adventiste, toutefois, a menacé sa détermination. Le choc culturel, étant passé d’une expérience d’adoration amish à adventiste, a été suffisante pour le tenter de retourner. Découragé, il a prié, « Seigneur, je crois que cette église a la vérité. Si c’est ta volonté, aide-moi à démarrer une église adventiste amish là où nous pourrons atteindre le peuple amish. Nous pourrons ainsi garder notre mode de vie, notre style vestimentaire et nos chants en allemand, mais nous enseignerons la parole de Dieu. » Il savait que cette nouvelle foi ne devrait en aucun cas menacer le mode de vie simple des amish et qu’une fois la vérité en face, ils s’y engageraient tout autant qu’envers d’autres aspects de leur vie.

Rapidement, Dieu a réalisé le rêve du pasteur Weaver. Avec l’aide de quelques amis adventistes, il a obtenu une propriété à proximité [de la communauté] et la Mission de West Salem de la Fédération de l’Ohio (maintenant l’église adventiste du septième jour anabaptiste de West Salem) a officiellement ouvert ses portes. Actuellement, des dizaines d’anciens croyants amish et mennonites s’y rassemblent chaque sabbat pour adorer ensemble et fraterniser.

Et ils veulent atteindre encore plus de gens pour le royaume de Dieu.

Avec l’aide de la Mission de West Salem et le Visitor de l’Union de Columbia.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Dans le lieu très saint
Des offrandes spéciales aideront à surmonter la pénurie de pasteurs en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Un quinzième site pour les Missions mondiales d’AdventHealth grâce à un partenariat avec le Mexique