Mots-clés les plus recherchés

Ce qui suit est le rapport quinquennal du président de la Division Inter Américaine présenté à l’occasion de la 61ème Session de la Conférence Générale et publié dans Adventist Review. Un reportage vidéo basé sur ce rapport sera présenté lors de la séance du matin le 10 juin..

8 Juin 2022 | Saint-Louis, Missouri, États-Unis | Par : Elie Henry, président de la Division Inter Américaine

Depuis l’arrivée du message adventiste en Inter Amérique, des milliers de membres ont découvert leur passion pour Jésus et ont consacré leur vie à la proclamation de l’évangile afin d’étendre le royaume de Dieu. Cette passion continue de palpiter dans le cœur de nombreuses personnes aujourd’hui qui, de façon désintéressée, et inspirées par le Saint-Esprit, partagent l’espérance pour l’honneur et la gloire de Dieu.

Nous louons Dieu pour sa miséricorde infinie et sa providence à l’endroit de son église et pour avoir préservé l’esprit d’innombrables pionniers. Ces hommes, ces femmes et ces enfants, mus par la conviction d’avoir reçu un appel divin, et avec la certitude que chaque pas était guidé par le Seigneur, ont quitté leur pays natal et parcouru de longues distances pour proclamer la bonne nouvelle du salut.

Pasteur Elie Henry, président de la Division Inter Américaine depuis 2018. [Photo : Daniel Gallardo/DIA]

Ils sont venus en Inter Amérique en démontrant un esprit de dur labeur, de courage, de service dévoué et de détermination.

Croissance depuis 1922

C’est avec cet héritage que la Division Inter Américaine (DIA) a été organisée en 1922 avec un effectif de 7500 membres et 221 églises organisées, regroupées en neuf champs de mission. Bien que le message adventiste soit entré dans la région au début des années 1880, ce n’est que le 26 mai 1922 que les dirigeants mondiaux de l’Église adventiste ont voté l’organisation officielle de la division lors de la Session de la Conférence Générale.

Aujourd’hui, l’église continue d’avancer avec plus de 3,7 millions de membres qui se réunissent pour adorer dans plus de 23000 églises et groupes ; elle est organisée en 156 fédérations et missions, et gérée par 24 unions.

Chacune des écoles Adventistes et des institutions éducatives, des cliniques et des hôpitaux, des usines de produits alimentaires, des maisons d’édition, des centres audiovisuels mais aussi la télévision de Hope Channel Inter-Amérique, les stations de radio, les bureaux de l’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) et les centres d’influence, demeurent dévoués au couronnement de la mission non pas ici sur terre, mais dans le royaume céleste.

Les membres de la Conférence Générale et certains membres de leur famille posent pour une photo lors des rencontres du comité exécutif qui ont eu lieu à San Francisco, en Californie, aux États-Unis, en mai 1922, lorsque la Division Inter Américaine a été organisée. [Photo : Archives de la Division Inter Américaine]

La fidélité des membres

Sans aucun doute, la fidélité et l’engagement de nos membres d’église permettent à la mission de continuer à travers l’Inter Amérique. Malgré les défis sanitaires, sociaux et économiques auxquels sont confrontés les pays de notre territoire et le monde aujourd’hui, nous voyons des miracles et la manifestation de la grâce divine. Les membres d’église continuent de retourner leurs dîmes et leurs offrandes, faisant avancer la croissance de l’église à grands pas.

Nous sommes inspirés par 1 Samuel 7 :12 en déclarant la bonté de Dieu en cette année du centenaire : « Samuel prit une pierre, qu’il plaça entre Mitspa et Schen, et il l’appela du nom d’Ében Ézer, en disant : Jusqu’ici l’Éternel nous a secourus. » (LSG).

L’assurance véhiculée par l’Esprit de prophétie continue de résonner en Inter Amérique : « Nous n’avons rien à craindre de l’avenir, si ce n’est d’oublier les enseignements du Seigneur et la manière dont il nous a conduits dans le passé. »*

La croissance de l’église dans les 42 pays qui composent le territoire de la DIA peut se voir dans les quelque 150000 personnes qui donnent leur vie à Jésus chaque année. De 2015 à nos jours, 2400 nouvelles églises et groupes ont été organisés. Cela représente une église organisée presque chaque jour au cours des sept dernières années.

Plus de 600 dirigeants d’église de toute l’Inter Amérique se réunissent le jour de l’ouverture cette année de la Conférence de Développement du Leadership de Segment qui a eu lieu à Miami, en Floride, aux États-Unis, le 9 juillet 2018. [Photo : Libna Stevens/DIA]

Éduquer, servir et évangéliser

L’Inter Amérique a étendu son héritage d’éducation, de service et d’évangélisation à tout le territoire.

Au cours des sept dernières années, l’église dans la DIA s’est concentrée non seulement sur l’offre d’une éducation adventiste formelle pour les enfants, les jeunes et les adultes à travers ses près de 1000 écoles primaires et secondaires, 13 universités et son séminaire théologique, mais également sur l’assurance que ses dirigeants et ses membres soient formés par le biais de divers programmes de formation en personne et en ligne, des certifications, en adoptant les meilleures pratiques pour le ministère, la formation de disciples et le leadership.

Depuis 2016, des milliers d’administrateurs, de pasteurs, d’éducateurs, de directeurs de département, d’anciens d’église et de laïcs ont été certifiés par le biais de la Conférence du Développement du Leadership de Segment (SeLD) organisée pour l’ensemble du territoire de l’Inter Amérique. Cette conférence annuelle vise à équiper les dirigeants sur la façon de gérer les différentes entités de l’église, de comprendre leur rôle et de mener à bien la mission alors qu’ils dirigent.

Plus de 43000 anciens d’église ont été certifiés pour apporter leur aide aux pasteurs dans le service auprès des congrégations en pleine croissance et des plus de 74000 petits groupes sur notre territoire. Dans les 24 unions, des milliers d’hommes, de femmes, d’adolescents et d’enfants ont été équipés grâce à des formations et des certifications proposées par les différents départements et ministères de l’église.

Un migrant vénézuélien est examiné par un professionnel de santé après avoir parcouru plus de 195 kilomètres depuis Cucuta, à la frontière avec le Venezuela, jusqu’à Bucaramanga, dans le Nord de la Colombie. Grâce à une initiative en cours menée par ADRA Colombie et USAID, plus de 115000 personnes ont reçu une assistance médicale, de la nourriture et un hébergement depuis 2018. [Photo : ADRA Colombie]

Les bureaux d’ADRA en Colombie, au Mexique et au Honduras ont élargi leurs efforts pour venir en aide à des milliers de personnes qui ont émigré ces dernières années du Venezuela, de Cuba, d’Haïti et d’autres pays, en se dirigeant vers le nord à la recherche d’une vie meilleure pour leurs familles. De plus, l’église et ADRA ont aidé des milliers de personnes touchées par les nombreuses catastrophes qui frappent le territoire presque chaque année.

De nouveaux centres d’influence dans la plupart des unions de la DIA ont apporté leur aide, des services et des formations aux communautés dans les villes et les quartiers.

Au cours des sept dernières années, grâce au Ministère des Possibilités, une emphase intentionnelle a apporté une plus grande prise de conscience et une attention pour les personnes ayant des besoins spéciaux, en s’assurant que toute personne ayant des difficultés puisse accéder à l’église. Des professionnels et des membres bénévoles formés ont été au service des malentendants, des malvoyants, des orphelins, des personnes ayant des problèmes de santé mentale, des personnes en deuil, ainsi que de ceux qui interviennent comme aidants.

Hope Channel Inter-Amérique

Avec une population croissante de plus de 308 millions de personnes sur son territoire, la DIA renforce depuis 2016 son réseau Hope Channel Inter-Amérique qui comprend trois chaînes de télévision, une en anglais, une en espagnol et une en français, et 19 centres audiovisuels. Hope Channel Inter-Amérique continue d’informer, d’enseigner et de transformer des vies par le biais de chaînes par satellite ainsi qu’à travers les compagnies du câble dans des centaines de villes et de régions.

Spin, un film à propos d’une adolescente qui apprend à jouer au tennis de table et trouve un sens à sa vie, est le premier grand film présenté par l’Église adventiste du septième jour à Porto Rico dans les cinémas drive-in de l’île. Le film est sorti en octobre 2021 et a été sponsorisé par Hope Channel Inter-Amérique, le Département de communication de la Conférence Générale et l’Union Portoricaine. [Image : Union Portoricaine]

Le battement de cœur de l’église dans les pays de la Caraïbe, au Mexique, en Amérique Centrale, en Colombie, au Venezuela, au Guyana, au Suriname et en Guyane française peut se voir à travers les sourires, les étreintes et les larmes des membres, totalement impliqués pour amener les autres à être disciples du Maître.

En tant que famille de la division, nous avons ressenti de la douleur et de la tristesse alors que nous pleurions la disparition de plusieurs de nos ouvriers et de centaines de membres frappés par la pandémie de coronavirus en 2020 et 2021. Nous avons prié avec et pour les familles, tournant les regards vers la bienheureuse espérance que nous avons en Jésus de voir nos proches et nos chers amis le matin de la résurrection.

Sans aucun doute, ce sont les dirigeants et les membres d’église dévoués qui font la différence pour Jésus en Inter Amérique.

faire une Différence

Lyneve McLeish de Kingston, en Jamaïque, confrontée à un diagnostic selon lequel sa fille d’un an était malentendante, lui a appris à détecter les vibrations sous son menton pour percevoir les sons, lui a appris la langue des signes et lui a appris à lire, à écrire et à aimer le Seigneur. Se retrouvant mère célibataire alors que sa fille Ma-Ester n’était qu’une jeune enfant, Lyneve McLeish s’est inscrite à l’université pour devenir assistante sociale.

La fille de Lyvene McLeish, Ma-Ester (à gauche), signe lors d’un programme de l’école du sabbat à l’église pour les sourds de Portmore à Kingston, en Jamaïque, le 2 avril 2022. Lyvene McLeish a appris à sa fille la langue des signes quand elle était très jeune et a joué un rôle déterminant dans l’organisation de la première église adventiste pour les sourds en Jamaïque en 2017. [Photo : Libna Stevens/DIA]

Elle a enseigné la langue des signes dans les églises adventistes de la Jamaïque et a joué un rôle déterminant dans l’organisation de la première église adventiste du septième jour pour les sourds en Jamaïque en 2017. Elle est la première ancienne de l’église adventiste du septième jour de Portmore à Portmore à Kington, et exerce chaque sabbat un ministère auprès des 85 membres sourds et malentendants de l’église. Sa fille, aujourd’hui âgée de 31 ans, terminera ses études universitaires en assistance sociale à la fin de cette année. Elle dirige le service et le programme de l’église chaque sabbat et donne actuellement des études bibliques à de nombreuses personnes qui visitent l’église.

Karina Castillo de Palacio de l’Union de l’Ouest du Venezuela a motivé des centaines de femmes dans sa fédération à faire briller la lumière de Jésus sur leur lieu de travail, dans leurs quartiers et dans leurs communautés pendant la pandémie de l’année dernière. En tant que directrice du ministère de la femme pour la Fédération du Sud-ouest du Venezuela à San Cristobal, elle a invité des femmes de différents districts pastoraux à participer au programme de certification du Ministère de la Femme de la DIA.

En septembre 2021, elles ont organisé des programmes en utilisant les plateformes des réseaux sociaux pour entrer en contact avec les autres, effectuer un service communautaire et commencer à étudier les livres de l’Esprit de Prophétie. Karina Castillo a rapidement introduit l’écriture d’un journal biblique personnel, encourageant ses collègues du Ministère de la Femme à inviter leurs amies qui ne sont pas membres d’église à étudier le livre Vers Jésus. Tous les mercredis à 6h00, des groupes se réunissaient sur Zoom ou via WhatsApp pour lire, prier et discuter autour d’un chapitre. Elles ont chacune choisi trois de leurs versets préférés mentionnés dans le chapitre et, au moment qui leur convenait, les ont illustrés dans leur journal biblique. Avec les ressources les plus élémentaires, telles que des crayons et des crayons de couleur, le groupe est passé de 50 membres à 1200 qui étudient la Bible et tiennent un journal. À la fin de l’année, grâce à cette initiative, plus de 600 femmes de ce groupe ont été baptisées et sont devenues membres de l’Église adventiste dans l’Ouest du Venezuela.

Échantillons du journal biblique coloré que plusieurs femmes de l’Ouest du Venezuela ont créé dans le cadre des groupes tenant un journal biblique mis en place par le ministère de la femme et dirigés par Karina Castillo au début de ce ministère en 2021. [Photo : avec l’aimable autorisation de Karina Castillo]

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre tragique a secoué Port-au-Prince, en Haïti, tuant plus de 200000 personnes. Pour Greger Figaro, témoigner pour Dieu est devenu une mission indiscutable. En tant que professeur d’université et ophtalmologiste ayant son propre cabinet, Greger Figaro a échappé à la mort ce soir-là car il n’a pas pu arriver à la salle de classe. Les gens avaient tellement peur de se trouver sous quelle que soit la structure après le tremblement de terre qu’ils ont commencé à dormir dans les rues, qui étaient impraticables à cause des débris. Beaucoup se sont rassemblés dans la rue devant la maison de Greger Figaro. Touché par le besoin apparent, il a commencé à offrir des services de culte chaque semaine pour tous ceux qui voulaient y participer.

Pendant plus de cinq ans, ils ont adoré sous une tente avec des bancs en bois en plein milieu de la rue, devant sa maison. Greger Figaro a eu le souci de trouver un site et de construire une église. Il a aidé à collecter des fonds pour en construire une, et aujourd’hui l’église Adventiste Galaad compte plus de 500 membres qui adorent chaque sabbat. Greger Figaro a déclaré que le terrible traumatisme causé par le tremblement de terre a donné naissance à une belle nouvelle congrégation qui loue Dieu chaque semaine dans leur quartier.

Plus de 500 personnes se réunissent à l’église adventiste Galaad à Diquini, à Carrefour, à Port-au-Prince, en Haïti, le 11 janvier 2020, au cours de la deuxième semaine d’une campagne d’évangélisation. L’église est née d’un petit groupe qui s’est réuni dans le quartier la nuit qui a suivi le tremblement de terre du 12 janvier 2010. L’église adventiste de Galaad est passée d’un groupe de 50 personnes à plus de 350 membres aujourd’hui. [Photo : Libna Stevens/DIA]

Efforts d’évangélisation du centenaire

La DIA célèbre son centenaire avec de nombreuses activités importantes. Les dirigeants et les laïcs ont intensifié leurs efforts d’évangélisation dans l’esprit des premiers pionniers, faisant résonner les messages des trois anges et dirigeant les regards vers la venue prochaine de Jésus. Nos 24 unions se sont regroupées par région pour mener des campagnes d’évangélisation ; depuis janvier 2022, l’évangile a été proclamé à travers des programmes tenus en personne ainsi qu’à la radio, la télévision et sur les plateformes des réseaux sociaux.

Plus de 4000 nouveaux membres se sont joints à l’église en mars après la série de six semaines « Les Empreintes de l’Espérance, » présentée en ligne depuis Montego Bay, en Jamaïque, à destination des unions anglophones de l’Inter Amérique, à savoir l’Union de la Caraïbe Atlantique, l’Union du Belize, l’Union Caribéenne, l’Union de la Jamaïque et l’Union de la Caraïbe Néerlandaise.

Plus de 21000 nouveaux croyants ont été baptisés en République Dominicaine, au Panama, au Costa Rica, au Nicaragua, au Honduras, au Salvador et au Guatemala au cours de la série de deux semaines « N’abandonnez Pas, il y a Encore de l’Espoir » qui a visité chaque pays en direct chaque soir et a été diffusée à la radio et sur les plateformes des réseaux sociaux du 25 mars au 9 avril 2022.

Plusieurs sont baptisés au barrage-réservoir d’El Carrizo à Valles de Tijuana en Basse-Californie, au Mexique. Ils faisaient partie des plus de 23000 nouveaux membres baptisés lors d’une campagne d’évangélisation en ligne qui s’est tenue à la fin du mois de mai dans le cadre des efforts continus qui menaient à la campagne nationale qui a eu lieu du 12 au 19 juin 2021. [Photo : Fédération de Basse-Californie]

La première des deux campagnes d’évangélisation francophones a eu lieu en Haïti ; elle a amené le baptême de plus de 8000 personnes qui sont devenus membres de l’église. D’autres campagnes régionales en ligne ont eu lieu à Porto Rico, à Cuba, en Colombie et au Venezuela, ainsi que sur le territoire des Antilles et Guyane françaises. Une prochaine campagne d’évangélisation en ligne est prévue au Mexique, du 18 au 25 juin 2022.

Les dirigeants et les membres d’église au Mexique travaillent ensemble pour dépasser le nombre de 23478 nouveaux membres qui se sont joints à l’église l’année dernière lors de la première campagne d’évangélisation régionale en ligne coordonnée par les cinq unions du pays.

Accepter l’appel “I Will Go” (J’Irai)

Que ce soit en anglais, en espagnol, en français, en créole, en papiamento ou dans l’un des nombreux dialectes des jungles, des déserts et des montagnes, il y a des fils et des filles de Dieu qui ont accepté l’appel « I Will Go » (J’Irai). Ils servent, éduquent et prêchent la Parole de Dieu afin que d’autres puissent devenir des individus transformés en Jésus. L’Inter Amérique est pleine de vie, de bonheur, de couleurs, d’excitation, et de zèle.

L’Inter Amérique incarne un engagement solennel envers l’héritage du Roi de l’univers. Aujourd’hui, nous donnons gloire et louange à celui qui nous a appelés à le suivre. Nous croyons en lui, nous l’attendons, espérant le jour glorieux où nous serons « scellés du Saint-Esprit de la promesse » (Eph. 1:13).

* Ellen G. White, Témoignages pour l’Église (Vie et Santé, 2005), p. 525

 

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Implantation d’églises
L’Église Adventiste en Inter Amérique célèbre les champions évangélistes laïcs
L’Église Adventiste encourage les membres laïcs à « faire briller la lumière de l’évangile » partout en Inter Amérique