Quelle est la dernière fois où vous avez passé du temps en nature, sans votre téléphone intelligent?

Le 30 octobre 2022 | Lincoln, Nebraska, États-Unis | August Gary Thurber, Mid-America Union Outlook

D’après Sandi Schwartz, auteure de Finding Ecohapiness: Fun Nature Activities to help Your Kids Feel Happier and Calmer (« Trouver l’écobonheur : des activités en nature amusantes pour aider vos enfants à se sentir plus heureux et plus calmes »), « La nature nous calme, réduit le stress, l’anxiété et la colère perçus. Elle améliore également la concentration et l’attention en plus de ralentir le rythme cardiaque et de diminuer la tension artérielle, la tension musculaire et la production d’hormones de stress. Elle nous rend même plus aimables et capables de tendre la main à ceux qui nous entourent. »

Wow! En voilà de puissants facteurs de guérison offerts par la nature! Quelle est la dernière fois où vous avez passé du temps en nature, à camper, à faire de la randonnée ou à visiter de nouveaux endroits (sans votre téléphone!)?

J’ai adoré travailler comme directeur de l’un de nos camps. J’ai vu des jeunes citadins — qui n’avaient jamais été en nature — déborder de joie en marchant autour d’un lac, en faisant de l’équitation et en remportant des compétitions en nature. C’est pourquoi j’adore nos camps! J’espère que vous y envoyez vos enfants durant l’été. Encore mieux, inscrivez-vous à des camps en famille et faites-en ensemble l’expérience.

Quand vous voyez directement l’incroyable transformation d’une vie simplement par du temps passé en nature, vous pouvez aussi commencer à mieux comprendre pourquoi le Seigneur nous a donné la responsabilité de nous occuper de la planète. Nous sommes censés prendre soin de cette magnifique œuvre de création de Dieu, envers laquelle nous pouvons manifester notre respect et notre appréciation en estimant le monde naturel qui nous entoure, ce monde qu’il a fait et qu’il continue d’entretenir par sa puissance vivifiante.

Nous savons que l’immersion en nature est caractérisée de puissance guérissante. Les jardins et les paysages naturels ont longtemps été reconnus pour leur valeur thérapeutique et réparatrice pour la santé. D’après Winston J. Craig, professeur émérite à l’Université Andrews, dans l’État américain du Michigan, plus d’une centaine d’études confirment que passer du temps en nature est bénéfique pour la réduction du stress, tant sur le plan physique qu’émotionnel. De plus, « nous observons que la nature agit comme baume sur la dépression et les troubles mentaux », a-t-il ajouté.

Certaines universités offrent maintenant des diplômes en thérapie horticole, où les thérapeutes construisent des jardins pour aider les gens aux prises avec un trouble physique, émotif ou mental à développer des méthodes d’adaptation pour améliorer leur vie. « Ces programmes reconnaissent les bienfaits thérapeutiques du jardinage pour les gens chroniquement malades, a expliqué M. Craig. Les gens qui apprennent le nom des plantes ont plus de chances de leur accorder de l’importance. Donner un nom à une chose est une façon de lui donner une place dans votre communauté. Ainsi, nous voyons une gestion plus responsable de la nature. »

Ce type d’activité est un fort opposant aux troubles de l’attention, tant chez les enfants que chez les adultes. En fait, NBC News a rapporté qu’au cours des dernières années, des médecins ont commencé, à l’échelle nationale, à prescrire à leurs patients davantage de temps en extérieur, dans des parcs locaux ou des espaces verts. Il s’agit souvent de recommandations écrites à la place d’une ordonnance d’antidépresseurs ou d’une médication contre l’anxiété. Il existe même une initiative nationale consacrée à la cause : ParkRx.org.

Protéger ce que nous aimons

Mais pouvons-nous réellement, comme personnes ou Église, avoir un impact considérable en pleine crise environnementale mondiale? Et si oui, comment?

Chaque grand mouvement commence par au moins une personne passionnée par quelque chose qu’elle croit vraiment important. Elle est prête à y réfléchir et à y consacrer temps et énergie. En tant que chrétiens, nous sommes consacrés à la prière concernant ce que nous devrions faire et la façon dont nous devrions utiliser nos ressources.

Le second livre de Dieu ne devrait pas être ignoré. Tout comme il est puissant de lire, d’étudier et de mémoriser les Écritures, faire de même avec le second livre de Dieu opérera de grandes transformations dans nos vies. Alors, je vous en prie, ne vous contentez pas de lire ce court article sans agir; commencez aujourd’hui à planifier comment vous passerez plus de temps en nature, marchant main dans la main avec votre Créateur.

Voici un dernier commentaire, dans les mots d’Ellen G. White, vous incitant à récolter les merveilleux bienfaits du temps avec la création de Dieu : « Dieu nous a entourés des magnifiques spectacles de la nature pour susciter notre intérêt. Il veut que nous associions les gloires de sa nature à son caractère. Si nous étudions soigneusement le livre de la nature, nous y contemplerons avec fruit l’amour et la puissance infinie de Dieu. » (Le foyer chrétien, p. 136)

La version originale de cet article a été publiée dans le Mid-America Union Conference Outlook.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Top news

Les anges sont-ils réels?
Une famille reconnaissante fait don d’un million de dollars à un hôpital adventiste aux États-Unis.
Un nutritionniste oncologique aide les patients à manger mieux