Mots-clés les plus recherchés

Une partie des champions évangélistes laïcs montrent leurs médailles après avoir été honorés lors d’une cérémonie spéciale qui a eu lieu le 6 aout 2022 lors de la clôture du Festival des Laïcs de la Division Inter Américaine dans la ville de Panama, au Panama. [Photo : Ariel Morales/DIA]

12 Août 2022 | Ville de Panama, Panama | Libna Stevens, Division Inter Américaine

Lors d’une cérémonie spéciale qui s’est tenue le dernier jour du Festival des Laïcs de la Division Inter Américaine dans la ville de Panama, au Panama, le 6 août 2022, deux douzaines d’évangélistes laïcs ont été honorés pour leur service exceptionnel à travers lequel ils ont amené des centaines de personnes à accepter l’évangile.

Au milieu des applaudissements, les laïcs qui se sont distingués et qui représentaient des milliers d’évangélistes laïcs, de prédicateurs laïcs et d’instructeurs bibliques laïcs dans leurs pays d’origine, ont reçu des médailles, des poignées de main et des accolades pour leur service.

Pasteur Melchor Ferreyra, directeur des ministères personnels pour la Division Inter Américaine parle du travail exceptionnel réalisé par les évangélistes laïcs, les prédicateurs laïcs et les instructeurs bibliques laïcs qui ont amené des centaines de personnes à accepter l’évangile cette année et au cours des trois dernières années. [Photo : Libna Stevens/DIA]

Honorer les champions

« Nous voulons honorer les champions laïcs en Inter Amérique, » a dit pasteur Melchor Ferreyra, directeur des ministères personnels de la Division Inter Américaine. Choisis par chaque union, les récipiendaires ont été sélectionnés par les dirigeants régionaux pour avoir joué un rôle important, et été une partie intégrante de l’expansion de l’église, a dit pasteur Ferreyra.

« Il ne fait aucun doute que nos laïcs en Inter Amérique sont les ‘forces vives de l’église.’ Ils exercent leur ministère de concert avec les pasteurs locaux pour proclamer le message d’espérance à ceux qui ont besoin d’un Sauveur. » Ce nombre dépasse le million de laïcs ou de membres d’église actifs sur tout le territoire de la DIA, a-t-il déclaré. Le rêve est que chaque membre soit impliqué dans l’évangélisation, en entrant dans une démarche intentionnelle lorsqu’il s’agit de l’évangile, en faisant des disciples tout au long de l’année, a déclaré pasteur Ferreyra.

Plusieurs champions évangélistes laïcs posent avec leurs médailles lors de la cérémonie de remise des prix. [Photo : Libna Stevens/DIA]

Un évangéliste laïc dévoué

Roger Alleyne, qui travaille pour une compagnie d’électricité à Tobago, a décidé de proclamer l’évangile peu de temps après son baptême en 1996. Il est devenu très impliqué dans l’église en tant qu’ancien et responsable des activités laïques. En 1998, il a tenu sa première campagne d’évangélisation et a continué à aider les évangélistes dans la Caraïbe anglophone.

Il s’est senti appelé par Dieu à étudier la théologie à l’Université du Sud de la Caraïbe, où il a obtenu son diplôme. Depuis 2016, il tient des campagnes d’évangélisation laïques au Guyana, aux Bahamas, à Tobago, à Trinidad, en Jamaïque et en Afrique. « Certaines années, je tenais deux ou trois campagnes, parfois cinq [campagnes], » a-t-il déclaré. Roger Alleyne a vu des centaines de personnes accepter Jésus et voir leurs vies transformées. Il reste en contact avec ceux qui se font baptiser.

L’évangéliste laïc, Roger Alleyne de Tobago dans l’Union Caribéenne montre sa médaille après l’avoir reçue. [Photo : Libna Stevens/DIA]

« J’aime voir les gens se tourner vers le Seigneur et changer de vie, » a déclaré Roger Alleyne. Beaucoup ont obtenu leurs diplômes universitaires avec mention, certains ont appelé car ils avaient des pensées suicidaires et d’autres lui parlent de leurs luttes et de leurs progrès, a-t-il ajouté.

En tant qu’évangéliste laïc, il utilise la plupart des semaines de vacances dont il dispose pour se concentrer sur l’évangélisation publique, principalement dans des campagnes sous chapiteau qui durent jusqu’à quatre semaines. « Les campagnes sous chapiteau constituent le contexte où je peux donner le meilleur de moi-même. Je connais la vie dans la rue et il est facile pour moi de m’identifier aux gens qui s’y trouvent, » a dit Roger Alleyne. Il est né dans une autre église chrétienne. Il a dit qu’il étudie tout le temps la vie et le ministère de Jésus et adapte ses messages bibliques pour qu’ils atteignent ceux qui traversent des situations difficiles.

Six personnes sur un groupe de seize nouveaux croyants marquent une pause avant d’être baptisés sur la plage de Mt Irvine à Tobago en avril 2021, après que l’évangéliste laïcs Roger Alleyne ait terminé une campagne d’évangélisation sous chapiteau. [Photo : Keanne Leith]

Roger Alleyne planifie son action d’impact évangélique chaque année, il y intègre beaucoup de technologie pour créer des illustrations et il laisse Dieu préparer le chemin. Son épouse Natasha est avocate et se réserve du temps pour exercer son ministère en tant qu’évangéliste laïque, voyageant parfois avec lui pour faire de l’évangélisation publique. Sa devise est « Faites le travail de Dieu et Dieu travaillera pour vous, » a dit Roger Alleyne. « Nous devons ‘nous mettre en route’ afin de faire avancer la mission de l’église pendant que nous le pouvons encore. »

Un instructeur biblique laïc dévoué

Misael Artunduaga Castro de Colombie est un instructeur biblique laïc dévoué depuis 12 ans. Il vit avec sa famille près des plaines orientales du sud de la Colombie, où il exerce son ministère auprès de plusieurs communautés indigènes depuis 2019. Misael Artunduaga a ressenti un appel de Dieu à témoigner et à proclamer l’évangile dans des dizaines de communautés ethniques près de la frontière avec le Brésil et le Venezuela. « Il existe 68 groupes linguistiques différents et jusqu’ici, des dizaines de personnes dans trois de ces groupes ont accepté le message de l’évangile, » a-t-il déclaré. Il a fallu du temps pour établir le contact avec les communautés indigènes, découvrir leurs besoins et distribuer des vêtements, de la nourriture et des articles dont ils ont besoin. « Je ne connais pas leur langue mais certains connaissent un peu l’espagnol ou se lient d’amitié avec les dirigeants de la communauté et le Seigneur permet à son message de passer, » a dit Misael Artunduaga.

Le champion instructeur biblique laïc Misael Artunduaga de l’Union du Sud de la Colombie montre sa médaille lors du Festival des Laïcs le 6 aout 2022. [Photo : avec l’aimable autorisation de Alvaro Niño]

Trois semaines par mois, il part sur une moto chargée de provisions et se déplace avec une ou deux autres personnes qui aident dans ce ministère laïc. Il faut jusqu’à 13 heures de route pour atteindre certaines communautés. « Nous dormons dans des hamacs, nous mangeons avec eux et nous proclamons la Parole de Dieu. » Il s’agit de se mêler à eux et de gagner leur confiance, de les aimer et de les accepter, a-t-il déclaré. « Je suis végétarien, mais ce qu’ils me donnent à manger pendant que je suis avec eux, je le mange. Cela pourrait être un petit poisson ou ce qu’ils ont. »

Grâce au travail de Misael Artunduaga, le message adventiste est entré dans la communauté Sikuany en 2020 et dans le groupe Sábila en 2021. Il se concentre cette année sur la communauté Unuma qu’il souhaite atteindre.

« Nous n’avons pas 68 ans pour atteindre chacune des langues parlées au sein de ces communautés, » a-t-il déclaré. « On a besoin de plus de ressources pour construire des lieux de culte et davantage de membres plus engagés impliqués dans l’organisation de brigades sanitaires. »

Misael Artunduaga parle à la communauté Sikuany lors d’une récente journée de sabbat dans le département de Vichada dans les plaines orientales de la Colombie. Il visite la communauté depuis 2019 ainsi que d’autres communautés indigènes de la région. [Photo : avec l’aimable autorisation de Misael Artunduaga]

Misael Artunduaga a estimé qu’il a baptisé entre 350 et 400 nouveaux croyants depuis 2019. Il est passionné à l’idée d’atteindre davantage de groupes indigènes et rêve de construire 11 églises dont ils ont besoin aujourd’hui.

En voyant les dizaines de drapeaux flotter pendant les trois jours du festival des laïcs, il a imaginé 68 drapeaux représentant chacun des groupes indigènes.

Il y a plusieurs années, Misael Artunduaga a demandé à Dieu de lui donner de la force et de permettre aux différents groupes de le comprendre quand il parlerait. « Tout ce que nous avons à faire est d’abandonner nos vies et notre volonté à Dieu, et de le laisser nous fortifier, » a déclaré Misael Artunduaga. « Il fait le reste. »

Misael Artunduaga est un véritable champion qui a pénétré à lui seul de nombreuses communautés en apportant l’évangile, a déclaré pasteur Alvaro Niño, président de l’Église adventiste dans l’Union du Sud de la Colombie. « L’église a été vraiment bénie par son ministère. »

Misael Artunduaga s’apprête à baptiser un nouveau croyant de la communauté Unuma dans les plaines orientales de la Colombie. [Photo : Misael Artunduaga]

Parmi les autres champions laïcs honorés lors de la cérémonie de remise des prix, il y avait des évangélistes laïcs qui ont conduit 40 personnes à l’évangile cette année, ou plus de 150 au cours des trois dernières années, ou plus de 200 au cours des quatre dernières années :

Union de la Caraïbe Atlantique :  Joshua Lawrence

union du Belize:  Ricardo Correa

Union Caribéenne:  Roger Alleyne

Union Mexicaine du Centre:  Orlando López

Union Mexicaine du Chiapas :  Domingo Gumeta

Union de Cuba :  Concepción Morales

Union Dominicaine :  Elvis Cárdenas

Union de la Caraïbe Néerlandaise:  Sidney Isidora

Union de l’Est du Venezuela :  Ana Cilena

Union du Salvador :  Douglas Salazar

Union des Antilles et Guyane Françaises :  Line-Rose Lamin

Union du Guatemala : Ramón Mota

Union Haïtienne : Harry Moncoeur

Union du Honduras: Eddy Juárez

Union Mexicaine Inter-Océanique:  Rebeca León

Union de la Jamaïque :  Jeffrey Harriott

Union du Nord de la Colombie :  Pedro Castillo

Union Nord Mexicaine : Zenaida Sánchez

Union du Panama :  Hilda Brown

Union Portoricaine :  Julio Angel Heredia

Union Centraméricaine du Sud :  Dany Morris

Union du Sud de la Colombie Misael Artunduaga

Union Mexicaine du Sud-Est :  Saúl Hernández

Union de l’Ouest du Venezuela :  Cesar Fajardo

 

Pour voir en ligne le programme du Festival des Laïcs de la DIA, un programme détaillé et les intervenants principaux, visitez la page festival.interamerica.org

Pour voir un album photo du programme, cliquez ICI

 

Traduction: Patrick Luciathe

Top news

Rouler pour Jésus
Le Pérou enregistre le plus grand nombre de fossiles marins découvert jusqu’à maintenant
Journée des Invités de l’École du sabbat